2014-12-02

Noël en pot


Tout a commencé un 11 novembre, jour du souvenir. Je suis parmi les chanceux qui étaient en congé de bureau ce jour-là. Pendant que le reste de la province était au travail, je suis allée faire un tour des magasins de noël à Québec, en compagnie de mes parents retraités, ma soeur en congé de maternité, deux petits bonhommes excités et une demoiselle qui a passé son temps à faire la sieste. Tous dans la même voiture, dans la bonne humeur et dans la joie de renouveler cette petite tradition familiale d'avant-noël!

Je suis revenue de ce périple avec, dans mes bagages, un sac de neige artificielle, 3 sapins miniatures et un mouton, choisi avec soin par Petit Biscuit, qui a attentivement passé en revue les dizaines de moutons tous pareils du présentoir, pour sélectionner son préféré. Avec ces items, et inspirée par une déco de noël originale que j'ai vue là-bas, j'ai préparé ces pots, pour décorer ma table de noël.

Attention, avalanche de photo à venir, je me suis laissée emportée par mon enthousiasme pour le projet!





Le voilà "le" mouton! Avouez que Petit Biscuit a bien fait son choix!



Et le soir, quand tout est illuminé par les chandelles, ça donne une toute autre ambiance.

Vous remarquerez le piédestal en chêne fabriqué par mon papa, qui me sert habituellement de support à gâteau (comme ici),
sur lequel j'ai posé, pour l'occasion, une grosse chandelle et deux rennes.


Vous voulez savoir comment faire les vôtres?
Voici:

Tuto :: Noël en pot


2014-12-01

Vol de chauve-souris


Un cake au jambon et olives pour Halloween, c'est très bon mais ça manque de personnalité (surtout quand on doit respecter un thème de nourriture ''halloweenesque'').
J'ai effectué plusieurs recherches pour trouver une recette qui m'inspirait, mais à part des desserts, il n'y avait rien à mon goût. Et, tant qu'à faire la cuisine, je préfère que ce soit bon. Alors, j'ai contourné la règle en cuisinant un plat qui me plaisait et en l'agrémentant par la suite d'une envolée de chauve-souris de papier, collées sur des cure-dents.
Les chauve-souris ont même eu une double utilisation , puisqu'elles ont aussi servi à manger le cake que j'ai plus tard coupé en cubes pour le service.




Un idée toute simple que j'ai découverte sur A beautiful mess (que je vous encourage d'ailleurs à consulter puisqu'on y trouve des tonnes de bonnes idées de toutes sortes), et j'ai même pu y télécharger les modèles de chauve-souris à imprimer, directement dans l'article.

2014-11-30

Un crâne au cou

Est-il trop tard pour vous parler d'Halloween?
Je crois que non... Après tout, c'est moi qui décide!

J'étais costumée de style gothique pour une soirée d'Halloween entre amis et je me suis bricolée un collier pour accompagner mes vêtements tous noirs et ma perruque rose. Voici ma version naĩve et sympathique d'un crâne qui ne fait pas peur du tout!


Ce collier a été fabriqué à partir presque rien. Je vous fait un petit tuto ci-bas, si ça vous intéresse de savoir comment en réaliser un semblable.

Tutoriel Crâne


2014-11-04

La saison du tracteur

Voulant faire plaisir à Petit Biscuit pour son anniversaire, j’ai cuisiné un gâteau spécial représentant une de ses passions: le tracteur.


J’ai d’abord trouvé une photo d’un magnifique (!!!) John Deere agricole dans une revue, dont je me suis servie comme plan directeur. J’ai ensuite fait cuire une recette de gâteau au zucchini et chocolat dans un moule de format carré et quatre cupcakes. Une fois refroidi et congelé, j’ai découpé mes morceaux et fait le montage du tracteur. Ne cherchez pas de plan, il n’y en a pas. Je suis allée au «feeling», mais pour vous donner une idée, ça ressemblait à ça :



J’ai ensuite préparé mon glaçage, le classique à la vanille de Ricardo que j’utilise très souvent car il est beau, bon et facile à travailler. J’ai mélangé les différentes couleurs avec du colorant alimentaire en gel et j’ai appliqué à la spatule sur mon gâteau. Les détails ont été faits avec une poche et une douille à pointe ronde.






Le glaçage n’est pas aussi lisse que je l’aurais voulu et je trouve que les détails manquent de précision. Mais, pour le principal intéressé, ça n’avait aucune importance. Il a découvert son gâteau dès le matin en allant chercher son verre de lait, et, à voir le nombre de fois où la porte du frigo s’est ré-ouverte mystérieusement durant la journée pour jeter un coup d’œil au tracteur, il était plus que satisfait du résultat. Ça a été plutôt difficile pour lui de patienter jusqu’au souper!
Pour ce qui est du goût, il était excellent! Petit Biscuit a tout de suite jeté son dévolu sur une grosse roue, qu’il a mangé au complet. Son papi, qui se satisfait habituellement d’une toute petite tranche de dessert, en a mangé 3 parts. Le reste des invités aussi d’ailleurs!


2014-10-31

Les chemises de Jérôme

Jérôme, c’est mon collègue. C’est avec lui que je bois à l’occasion mon café le matin en arrivant au bureau. Je lui sers aussi de testeuse officielle pour ses expériences culinaires de smooties. Je donne mon avis sur ses mélanges, même ceux qui sont d’un gris douteux (je n’ai vraiment peur de rien). 

Un matin, nous avons changé nos habitudes et nous sommes plutôt allés à la pêche, dans la valise de sa voiture. Sous une pile de sacs de terre et autres objets hétéroclites, il m’a attrapé un sac de chemises usagées qu’il destinait à la boîte de vêtements à donner. Bref, un trésor pour une Vanille qui cherchait justement de l’inspiration pour un cadeau de jolie princesse toute neuve. (J’adore les garçons qui portent des chemises roses… surtout quand ils s’en débarrassent!)

De la rencontre des chemises roses de Jérôme, auxquelles j’ai assorti une autre chemise récupérée noire à rayures,  et d’un patron du livre Amy Butler's little stitches for little ones est né une robe de fillette avec culotte assortie.











Tiens, c'est drôle! En écrivant ce texte, je me rends compte que mes collègues de travail sont pour moi une source infinie de matière première, d’idées et d’apprentissages. Que ce soit Jérôme, qui me fournit en chemises usagées, Gaétan, qui m’apporte tissus, morceaux de bois, et autres trucs de bricolage qu’il ramasse dans son sous-sol, Sylvie, qui m’a appris les rudiments du crochet pour réaliser ma première couverture de bébé, Gaël, qui m’a enrôlé dans son projet de conte de noël, Diane, qui me partage des trucs de couture et qui m’a offert la «bible» de points de tricot dont je me sers régulièrement, Line, qui me prête ses broches à tricoter format géant, Isabelle qui m’apporte des vieilles revues de techniques de peinture… Comme quoi, il ne faut jamais sous-estimer le potentiel artistique des gens, on en trouve partout, même où on s’y attend le moins. Qui aurait cru qu’un centre financier recelait autant d’inspiration!

2014-09-29

La fois où...

Une histoire d'horreur, ça vous tente?
Laissez-moi vous raconter la fois où j'ai décidé de tricoter avec mes bras. Et, quand je dis bras, je veux vraiment dire se servir de ses bras comme aiguilles à tricoter. J'étais curieuse d'essayer cette technique sans aiguille à tricoter, que j'ai vu un peu partout sur des blogs, et qui donnait un résultat assez intéressant.

L'histoire commence donc un soir, où, après avoir acheté une grosse pelote de laine "Super Bulky" et étudié ce tutoriel, j'ai décidé de me lancer. La technique était plutôt facile, et la réalisation ne m'a pris que 2 heures, le temps d'écouter un film avec mon amoureux. Au générique, il ne me restait plus qu'à faire la couture de finition.

Bref, un projet vite fait, bien fait.

Le résultat final était assez bien, du moins, je le pensais jusqu'à ce que je l'enroule autour de mon cou.

Horreur! 
Quel affreuse vision dans le miroir!

Je ne sais pas si c'est la faute à la laine trop colorée, ou parce que j'ai des poignets de géante, mais j'avais l'air d'avoir un filet de pêche autour du cou, un paquet de mailles lâches très peu intéressant. 
Déception.

Je ne vous montre pas de photo. Croyez-moi, vous ne voulez pas voir ça.
De toute façon, aussitôt essayé devant le miroir, aussitôt défait.
Merci, bonsoir.

Je me suis donc retrouvée à mon point de départ, une belle grosse balle de laine "Super Bulky" sur les genoux, d'un mélange de couleurs vraiment sympathique mais en panne d'idée pour en faire quelque chose de beau.

J'ai parlé à une collègue de mon histoire. Elle a rit. Elle a sympathisé. Elle a offert de me prêter des aiguilles à tricoter géantes, de la grosseur de mes index (des no14, je crois).

Avec ces aiguilles, j'ai tricoté toute la balle de laine encore une fois, une maille à l'envers, une maille à l'endroit. 

À la fin, j'ai obtenu un foulard circulaire bien chaud et bien douillet, parfait pour les froides soirées d'hiver.

J'aime les histoires d'horreur qui finissent bien. 
Voyez plutôt:



Laine "Super Bulky", Walmart.


Coucou, c'est moi!

Sympa, non?

2014-09-10

Pantalon-short

Avec le beau résultat que j'ai obtenu pour la fabrication du pantacourt pour petit garçon dont je vous ai parlé ici, je n'ai pas tardé à récidiver en en cousant un deuxième pour Petit Biscuit, encore une fois réalisé à l'aide du livre  «Mes carnets de couture - Basiques pour bébé», modèle Pantacourt, taille 2 ans.

Cette fois-ci, j'ai utilisé une vieille chemise à carreaux d'un coton assez léger, parfait pour les chaudes températures et qui sèche rapidement (idéal pour un petit garçon qui adore jouer dans l'eau!).

Aucune modification au patron, je me suis contentée de suivre les instructions à la lettre, pour un résultat qui me satisfait pleinement. Simple, confortable et des poches assez grandes pour y entreposer des trésors, que demander de plus à un modèle de pantalon-short pour petit bonhomme partant à l'aventure? :)